Le confinement

Le confinement

Catégories : Articles

Le confinement




C’est le moment de bien prier pour le monde entier avec votre temps de libre. Organisez votre vie pour cela et évitez de trop passer du temps devant l’ordi.


Le personnel des hôpitaux est sans illusion sur les risques qu’il prend à soigner les plus pauvres ou les plus démunis. Beaucoup de médecins et de personnels soignants sont déjà malades . Priez pour les aider et les protéger.
C’est avec le cœur plein du désir de soulager les souffrances de la maladie et de la solitude que vous vous détacherez de votre ego qui étouffe en vous votre nature de Bouddha.


Ce n’est pas de développer la connaissance ou l’intelligence qui est le plus important dans une vie. C’est nécessaire d’être intelligent mais ce n’est pas suffisant, car on peut être en même temps un monstre d’orgueil ou d’égoïsme qui invente par exemple une bombe qui peut détruire l’humanité. Le but de la vie, c’est de passer d’une conscience centrée sur un soi illusoire à une conscience universelle.


Le bodhisattva Jiutchimen Kannon regarde vers le bas et écoute les prières des hommes. Pour devenir comme lui, il suffit de faire taire le mental et de savoir écouter avec la sensibilité de votre cœur la souffrance du monde. On médite sur le vide avec le cœur plein de compassion et en même temps on répète les mantras pour le bonheur de tous.


Ceux qui ont vu le film » les ailes du désir » se rappellent combien les anges font tout ce qu’ils peuvent pour aider les hommes.


Un être éveillé, comme l’étaient mes maîtres Aoki senseï et Matsumoto senseï, perçoit directement le monde qui l’entoure dans son cœur, il ne l’analyse pas en restant dans sa tête selon des catégories et des principes. Il ressent l’état du cœur des autres êtres par osmose, par empathie. Aussi, il est attentif à maintenir son cœur constamment aimant comme Fuguen bosatsu , il a un amour inconditionnel pour tous.


Ainsi, il peut recevoir du monde des Bouddhas de l’amour et de la sagesse pour agir de manière juste .Il devient une petite lumière qui peut dissoudre la lourdeur des pensées égoïstes du monde ordinaire. Devenir un canal pour servir l’évolution des êtres sans les juger, ni les condamner, c’est vivre au-delà des apparences du moment en comprenant les causes et en voyant les futurs aboutissements. Aussi, pour agir utilement sans forcément comprendre tout ce qui se passe autour de soi, on remercie sans cesse la présence de Dieu ou du Bouddha de se manifester dans le cœur des autres .


Remerciez, c’est ce qui permet d’avoir le contact permanent avec Dieu ou le Bouddha .En remerciant à chaque instant, toute action, toute parole deviennent une occasion de créer un éveil , une prise de conscience chez les autres et en soi. Et c’est ainsi que nous pouvons trouver l’amour absolu dans lequel nous voudrions tous pouvoir nous abandonner .


La vie passe vite, ne perdez pas votre temps à vouloir dominer dans le monde matériel, c’est un univers d’illusions fugaces. La pensée dualiste qui crée les divisions superficielles de la vie mondaine génère les trois poisons, l’orgueil, l’avidité , la stupidité. Sachez accepter de perdre et malgré tout de ne pas avoir de jalousie , de rancune ou de regret car de toutes façons tout est un rêve.


Cherchez la douceur , la paix , le lâcher-prise , l’action de grâce.


Tout est impermanent , tout déçoit à la longue et un jour vous mourrez. Épanouissez votre cœur en le remplissant d’amour pour chaque créature même la plus insignifiante et vous serez heureux car vous communiquerez avec l’essence de la vie .Celui qui prie le Bouddha ou Dieu ne se sent jamais seul dans sa chambre.


Amitiés


Yukai

Laisser un commentaire